Ils ont dit

Je ne trouve aucun problème (à l’irrévocabilité) car l’unicité et l’exclusivité comme principes fondamentaux attachés à la nationalité, sont des facteurs obstacles au développement socioéconomique et culturel de la RDC.
Sincèrement j’ai toujours milité en faveur de la double nationalité. Estimant que exclure ou refuser à celui qui s’estime digne fils du pays, peut s’obtenir sans lui imposer de rejeter sa nationalité d’origine ou de ses parents bref peu importe le mode d’acquisition : jus soli, jus sanginis ou jus societatus publicus ce dernier étant ignoré du droit privé congolais de personnes alors qu’il (jus societatus publicus: volonté ou amour de partie d’une nation à adopter ou seconde patrie à adopter ou à hériter du fait d’accepter les valeurs communes et culturelles du pays,….) favorise l’intégration humaine dans tous ses aspects, et permet le développement durable et stable.
Exemple: les USA, plus de la moitié des milliardaires sont d’origine non américaine et certains sont allés jusqu’à diriger, mieux que les natifs, les instances étatiques.
Pour finir, Joe Biden est d’ascendance irlandaise et garde certains parents vivant en Irlande pour ne pas citer le cas de OBAMA gravé dans l’histoire.
Que le droit de choisir son pays comme seconde ou énième patrie fasse partie des valeurs humaines universelles.
Cordialement, vôtre!
Professeur Don José Muanda Nkole wa Yahve