27ÈME PROVINCE

La 27ème province de la RDC

Définition de la 27ème province de la RDC:

La diaspora congolaise, à travers le monde, est estimé à +/- 16 millions, dont une bonne partie de binationaux. Une bi nationalité qui leur a fait perdre leur nationalité d’origine, vu qu’elle est jusqu’à ce jour, une et exclusive, mais qui, par ailleurs, a permis leur participation citoyenne démocratique dans les pays d’accueil. Cette participation citoyenne a facilité de mener des plaidoyers auprès des instances internationales
et via les médias mainstream pour, d’une part, mieux expliquer et mieux faire comprendre les réalités et problématiques congolaises, et d’autre part, remettre la RDC à l’agenda des pourparlers internationaux et bilatéraux chaque fois que c’est nécessaire. Par sa bonne connaissance des cultures des pays d’accueil, la diaspora congolaise a pu infléchir positivement les politiques migratoires et d’aide au développement et a contribué à déconstruire les préjugés et stéréotypes négatifs véhiculés sur les congolais ainsi que des contre-vérités sur leur pays. Sa contribution à la survie des familles restées au pays et aux projets de développement ainsi que le transfert des compétences, d’expertise et de toutes sortes des ressources sont considérables. C’est à ce titre, que des acteurs de la diaspora congolaise, ont décidé de constituerune entité virtuelle baptisée la 27ème province de la RDC. La création de cette entité veut se calquer sur l’architecture institutionnelle de la RDC et se dotera à terme, d’organes de gestion comme une réelle Province congolaise. Elle se définit comme une plateforme d’actions et de propositions. Ayant expérimenté et maitrisé les processus des pratiques des cultures démocratiques, la diaspora  congolaise constitue un bras de levier de la démocratisation du pays et un vivier de personnes ressources compétentes pour la nécessaire revitalisation de notre Mère Patrie.

Comportant en son sein des personnes hautement qualifiées et expérimentées dans diverses disciplines de pointe, la diaspora congolaise, mise dans de bonnes conditions de travail, est capable de palier la dépendance scientifique et technologique du pays vis-à-vis des pays qualifiés d’avancés. Ainsi donc, la diaspora congolaise constitue une valeur ajoutée effective susceptible de contribuer au développement économique, social, culturel et politique du pays. Aux fins de lui permettre d’accomplir de manière tant efficace qu’efficiente cette mission salvatrice pour le devenir de notre pays, il est impératif que lui soit accordé une reconnaissance institutionnelle.